Tweet
Partager
Envoyer

La fin des développeurs ?

Comment l’IA et le langage naturel révolutionnent la chaîne de valeur Data.

Focus sur Power Platform Copilot

Il semblerait que nous assistions à une nouvelle ère dans le monde de l’informatique. Fini le code, place au langage naturel.

Et si les développeurs de demain étaient ceux qui arrivaient le mieux à communiquer avec une IA, comme on expliquerait à un collègue une super idée pour une nouvelle application ?

C’est en tout cas la direction que prend Microsoft dans sa nouvelle offre sur la Power Platform : Copilot.

Le paradigme du Low-Code

L’émergence de plateformes de développement Low-Code a bouleversé la manière dont les applications sont conçues, en éliminant une grande partie des prérequis techniques liés au code.

En utilisant une interface simple et intuitive, l’accès au développement d’applications a ouvert un nouveau paradigme. A travers son offre Low-code de la Power Platform, Microsoft offre un terrain de jeu à tout utilisateur non-technicien qui souhaite résoudre des problématiques métier complexes.

La Power Platform de Microsoft & Copilot

La Power Platform est une suite d’outils conçus pour faciliter le développement d’applications, l’automatisation des processus et l’analyse des données. Power Apps, Power Automate et Power BI permettent aux utilisateurs de créer des solutions personnalisées avec peu ou pas de code.

Dans ce cadre, Microsoft a annoncé la venue de Power Platform Copilot le 16 mars, au pic de popularité de ChatGPT d’OpenAI et de son nouveau modèle GPT-4.

 

En quelques mots, Copilot est un assistant IA basé sur GPT-4, et intégré à l’écosystème Office 365, ainsi qu’à l’ensemble des outils de la Power Platform. L’objectif est simple : Permettre aux utilisateurs de créer des solutions, flux et applications en utilisant le langage naturel.

Selon Charles Lamanna, VP de Microsoft sur la Power Platform, il suffira d’écrire des phrases comme « Créer une application pour permettre à mes équipes RH de faciliter l’onboarding de nouveaux collaborateurs ». Le système générera ainsi immédiatement une application. La clé de la performance de cet outil sera liée à la pertinence et aux éventuelles retouches de l’application ainsi générée.

La disparition du code et l’apparition des Citizen developers

Ce nouveau paradigme a ouvert la voie à une nouvelle population : Les Citizen developers. Historiquement, ces profils sont rattachés aux métiers et fonctions support, et sont en passe de devenir les créateurs de leurs propres solutions.

En baissant les barrières d’adoption, la Power Platform et Copilot encouragent l’émergence de ces Citizen developers, qui n’ont plus besoin de compétences en programmation pour créer des applications.

Cela permet aux organisations de tirer parti de la créativité et de l’expertise de l’ensemble de leurs collaborateurs pour résoudre des problèmes métier. Par effet domino, la valeur créée contribue à réduire la pression sur les équipes de développement traditionnelles, en prenant en charge certains projets ou parties de projets.

Un paradigme à maîtriser

Si la destination semble claire, bénéfique et organisée, le voyage parait semé d’embûches.

Selon les termes d’un des concepteurs de Copilot, Jared Spataro : « Copilot n’est pas toujours correct. Il peut lui arriver de commettre des erreurs. ». Il est primordial d’être conscient de ces limites et interrogations, et de contrôler la qualité de production.

Au-delà de sa marge d’erreur, la rapidité avec laquelle ces outils sont déployés soulève des inquiétudes concernant la fiabilité des modèles, et leur pérennisation. Par souci de transparence, Jamie Teevan, scientifique en chef de Microsoft, déclare que des garde-fous ont déjà été mis en place lorsque le système commet des approximations, erreurs ou biais.

Cependant, nous ne connaissons pas la nature et le détail de ces mesures de sécurité.

De plus, la maîtrise des outils de type ChatGPT est complexe. Dans un objectif de performance, un nouveau métier fait son apparition : le Prompt Engineer. Il s’agit de la personne qui communique avec l’algorithme, en minimisant le nombre de requêtes, et en maximisant les résultats.

La fin du code pourrait être un jour réalité, mais elle ne signifie pas la disparition des développeurs.

Au contraire, cela pourrait donner naissance à une nouvelle ère de collaboration entre les professionnels de l’informatique, les prompts engineers et les non-développeurs.

L’évolution de la gestion de projet pourrait inclure une plus grande implication des utilisateurs finaux et des Citizen developers dans le processus de développement, améliorant ainsi la pertinence et l’efficacité des solutions créées.

Néanmoins, de nombreux paramètres sont encore inconnus, et l’adoption des diverses solutions doit être réalisée en connaissance de cause. Il est essentiel que les organisations mettent en place des politiques de gouvernance claires et des processus de supervision pour encadrer l’ensemble de leur parc de solutions.

Rédaction : Benjamin Simonet – Business Applications Consultant Micropole

Comment les chatbots transforment nos interactions avec la donnée

Comment les chatbots transforment nos interactions avec...

Les chatbots sont depuis plusieurs années maintenant, rentrés dans nos habitudes de…
Optimisation de la gestion des données produits : un défi structurant remporté par Galeries Lafayette et Micropole

Optimisation de la gestion des données produits :...

Levallois-Perret, le 5 janvier 2024. Micropole, groupe international de conseil spécialisé dans…
Datavisualisation : les 5 pièges à éviter

Datavisualisation : les 5 pièges à éviter

Récolter et stocker sa donnée est devenu plutôt usuel pour les entreprises,…
ACCÉLÉREZ AVEC NOUS
ÊTES-VOUS DATA FLUENT ?

Contactez-nous