28/09/2016

Résultats S1 2016 de Micropole

  • Forte accélération de la croissance du CA à 11%
  • Quasi-doublement du résultat opérationnel courant
  • Un résultat net impacté par le dénouement final d’un contentieux judiciaire de 2013 

 

Conformément à nos anticipations, la croissance du chiffre d’affaires sur le premier semestre confirme la justesse du positionnement du Groupe sur ses activités à forte valeur ajoutée. Pour le quatrième semestre consécutif, le résultat opérationnel courant affiche une forte progression. Fort de ses offres innovantes et parfaitement en ligne avec les attentes du marché autour de la data et du digital, le Groupe est confiant quant à la poursuite durable de sa croissance.

 

 

En millions d'euros - Normes IFRS  

(En cours d’audit)

S1 2016 S1 2015*
Chiffre d'affaires 56,4 50,9
Résultat opérationnel courant 1,7 0,9
       En % du CA 3,0% 1,8%
Charges et produits non opérationnels (1,2) (0,3)
Résultat opérationnel 0,4 0,6
Résultat des activités poursuivies (0,4) (0,2)
Résultat des activités abandonnées (0,0) (0,2)
Résultat net (0,4) (0,4)

*Chiffres 2015 retraités conformément à l’application de la norme IFRS 5.   

 

Micropole, Groupe international en conseil et technologies numériques, a réalisé au premier semestre 2016 un chiffre d’affaires de 56,4 millions d’euros, en hausse de 11% par rapport aux 50,9 millions d’euros constatés sur la même période l’an passé. A périmètre et taux de change constants, le chiffre d’affaires du premier semestre progresse de 10,1%.

 

Le résultat opérationnel courant s’établit à 1,7 million d’euros, soit en quasi-doublement par rapport à la même période l’an passé et en croissance continue depuis le second semestre 2014. Cette hausse progressive de la marge s’est appuyée sur l’amélioration de deux indicateurs opérationnels, d’une part, un effet prix lié au repositionnement sur les activités de Conseil, et d’autre part, la remontée des taux d’occupation.

 

Impact du dénouement d’un ancien contentieux avec l’Opérateur National de Paie (ONP)

Le résultat net du premier semestre est impacté par une provision exceptionnelle à hauteur de 0,9 million d’euros dans la ligne « Autres charges non opérationnelles » (sans effet sur la trésorerie du groupe), destinée à solder définitivement le contentieux judiciaire lié à l’exécution d’un marché public qui opposait le Groupe à l’ONP depuis 2013. Le 12 juillet 2016, le Tribunal Administratif de Paris a rendu un jugement en faveur de Micropole estimant que la résiliation du marché aux torts exclusifs de Micropole était injustifiée et abusive. L’Etat a ainsi été condamné à verser à Micropole une indemnité de 740 k€ au titre des préjudices subis. Les deux parties ont décidé qu’il était dans leur intérêt respectif de ne pas faire appel. Hormis cet élément exceptionnel, le résultat net du premier semestre 2016 aurait été positif de 0,5 m€, contre une perte de 0,4m€ sur la même période l’an passé.

 

Progression des activités

La performance opérationnelle de la période traduit le dynamisme commercial et la complémentarité des offres dans un marché en pleine mutation, qui place aujourd’hui Micropole de plus en plus régulièrement en concurrence avec les grands cabinets de Conseil et les groupes de communication internationaux. Cette excellente orientation de l’activité concerne ainsi toutes les offres du Groupe et l’ensemble de ses zones d’implantation.

 

  • Portée par le Conseil, la Performance Financière et le Big Data, l’activité Pilotage de la Performance a poursuivi son développement, avec un très bon niveau de marge.
  • Les forts investissements sur l’offre Transformation Digitale (WIDE France et WIDE Suisse), ont porté leurs fruits : la croissance importante de l’activité offre des perspectives solides de rentabilité pour les mois à venir.
  • L’activité de Gouvernance des Données est quant à elle toujours portée par l’intérêt stratégique des directions IT & Métiers autour de la data.

 

Progression de l’ensemble des zones géographiques

D’un point de vue géographique, la croissance organique reste particulièrement dynamique à l’international. Les activités en France ont enregistré une nette progression sur le premier semestre (+5%), soutenues notamment par l’amélioration de l’ensemble des indicateurs opérationnels. Forte du lancement de la marque WIDE mi-2015, la Suisse enregistre d’excellentes performances sur le semestre avec un chiffre d’affaires en progression de 30%. Le Benelux, dont les activités sont essentiellement axées sur le Conseil et le Pilotage de la Performance, poursuit également, semestre après semestre, sa très forte progression (+40%).  

 

Perspectives

« Après une année 2015 marquée par les investissements, nous avons, comme anticipé, renoué au premier semestre avec une croissance solide et durable. Cette amélioration significative, accompagnée d’indicateurs opérationnels positifs, doivent permettre au Groupe d’atteindre dans les mois à venir ses objectifs de rentabilité », a commenté Christian Poyau, Président-Directeur Général du Groupe Micropole.