27/04/2015

Christian Poyau, président-directeur général de Micropole, est nommé président de la Commission Transformation Numérique du MEDEF

Le MEDEF a annoncé ce jour la nomination de Christian Poyau, président-directeur général de Micropole à la présidence de la Commission Transformation Numérique. La transformation numérique est pour le MEDEF un axe majeur de développement des entreprises françaises. Au-delà de la seule pédagogie, la Commission Transformation Numérique s’est fixé comme objectif d’assister le plus concrètement possible les entreprises au travers notamment de la diffusion de projets déjà mis en place avec succès au sein d’entreprises de différentes tailles et de différents secteurs.   

 

Président et co-fondateur de Micropole, entreprise de Services du Numérique spécialisée dans la Transformation Digitale, le Pilotage de la Performance et la Gouvernance des Données, Christian Poyau est également administrateur du Syntec Numérique. Christian Poyau succède à Pierre Louette, directeur général adjoint et secrétaire général d’Orange.

 

Sous la présidence de Christian Poyau, la Commission Transformation Numérique du MEDEF poursuivra les missions définies en septembre 2014 dans sa feuille de route, avec comme objectif prioritaire la digitalisation de toutes les entreprises françaises. Un accent particulier sera mis sur la pédagogie et les outils d’accompagnement des acteurs de l’ensemble des régions, et l’illustration concrète par des exemples de transformations numériques réussies dans les entreprises.

 

Christian Poyau prône une approche à la fois pragmatique et terrain pour aider les chefs d’entreprises à mieux appréhender les enjeux du numérique et à trouver les clés pour mener leur transformation digitale avec succès, tant en termes d’organisation interne que de relation client. Christian Poyau va s’attacher à renforcer cette dynamique auprès des entreprises françaises, de toutes tailles et de tous secteurs.

 

« La révolution digitale impacte toutes les entreprises et est un levier majeur pour l’amélioration de la compétitivité et de la croissance du pays. Il s’agit pour elles d’un cap à franchir qui concerne autant les relations avec leurs Clients, l’organisation interne que les aspects technologiques. La bonne nouvelle est que pour saisir les opportunités offertes par le numérique, la France dispose de tous les atouts et notamment d’une filière d’excellence et des meilleures écoles d’ingénieur », a commenté Christian Poyau.