10/11/2011

Gestion de l’information : Micropole co-signe un livre blanc sur la qualité des données

Fort de son expérience de plus de 25 ans dans le conseil et l’intégration de projets de Business Intelligence, et de son leadership en Europe dans le domaine du Master Data Management, Micropole sait que la question de la qualité des données est un préalable essentiel à l’optimisation de la prise de décision en entreprise, et constitue d’ailleurs un axe majeur la proposition de valeur du groupe. Ce livre blanc, publié en partenariat par Micropole, l’EBG et PwC, constitue une première sur cette thématique. En s’appuyant sur le témoignage de 25 d’entreprises, il reflète la prise de conscience générale autour de la nécessité de maîtriser l’information, et apporte un éclairage inédit sur les différentes situations rencontrées par les organisations, ainsi que sur les bonnes pratiques recommandées.

 

Le livre blanc est téléchargeable dans la rubrique Actualités / Librairie

 

 

Dans une entreprise, les données sont omniprésentes : dans les systèmes d’information, bien sûr, mais au-delà, elles irriguent tous les processus. Pourtant, elles sont restées longtemps ignorées. Les dernières avancées en termes de management et de technologies les mettent désormais au devant de la scène.

 

La première partie de l’ouvrage s’attache à préciser les termes « données », « information », « connaissance », à définir ce que la qualité signifie dans ce contexte, à montrer pourquoi elle est importante et quels sont les coûts de la non-qualité.

 

La seconde partie fait le point sur les motivations des entreprises qui se sont lancées dans une démarche qualité. Alcatel, Club Med, Printemps, PSA, Shell, SFR, … Les 25 témoins interrogés reviennent sur les projets menés, les facteurs qui en ont fait le succès, et l’impact que leurs démarches a eu sur l’organisation de leurs entreprises. Ces témoignages permettent de comprendre comment l’ensemble des actions dans ce domaine peut s’inscrire dans une véritable gouvernance des données.

 

Dans la dernière partie, le livre ouvre des pistes de réflexion sur les évolutions prévisibles de la qualité des données. La prise en considération croissante des données non structurées et l’essor des données en ligne concourent ainsi à une véritable explosion de leur volume. Mais au-delà du simple aspect quantitatif de leur gestion, il convient de donner du sens aux données et de s’intéresser autant à leur qualité intrinsèque qu’aux usages qui en sont faits.