16/03/2010

Micropole-Univers confirme son statut d’Entreprise Innovante avec le renouvellement du label Oseo Innovation

Micropole-Univers, société européenne spécialisée dans les domaines de la Business Intelligence, du Web & IT, de l’ERP et du CRM, voit sa labellisation d’Entreprise Innovante renouvelée pour la seconde fois par Oseo Innovation, ce qui la rend éligible aux Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI).

 

 

Le 25 février 2010, Oseo Innovation (anciennement Oseo Anvar) a confirmé le statut d’Entreprise Innovante de Micropole-Univers. Ce label va permettre, pour une durée de 3 ans, aux Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI) d’investir dans le capital de l’entreprise.

 

Cette qualification récompense par ailleurs le travail des consultants et ingénieurs qui, depuis la création du Groupe, se consacrent à la veille technologique et à la recherche & développement. Leur investissement a permis de construire, en étroite collaboration avec les éditeurs de logiciels, nombre de solutions nouvelles et différenciatrices pour répondre aux attentes des entreprises.

 

« L’innovation est un formidable levier pour les entreprises françaises. Micropole-Univers s’est toujours intéressé à ce qui était nouveau et prometteur : dans les années 1990, c’était les projets Internet complexes et les premières applications mobiles, maintenant il s’agit de Business Intelligence en mémoire, de SI durable, ou encore de Search Based Applications… Le renouvellement du label Oseo Innovation vient justifier notre ligne de conduite : apporter à nos clients une vraie valeur ajoutée grâce aux dernières avancées technologiques » déclare Thierry Létoffé, Directeur Général Délégué de Micropole Univers.

 

Depuis le dernier renouvellement de son label, en décembre 2006, Micropole-Univers a développé ses activités en ajoutant les ERP (progiciels de gestion intégrés) et le CRM (gestion de la relation client) au rang de ses expertises, afin de pouvoir proposer à ses clients une offre globale sur l’ensemble de leurs besoins en technologies de l’information.